Présentation

Le certificat électronique, pour quoi faire ?

Il est facile, aujourd’hui, de s’octroyer une adresse email sous une fausse identité ou pire encore de détourner une adresse email existante.
Le certificat électronique permet de s’identifier sur Internet, de protéger et de garantir les données transmises.

-     Pour contrôler les accès aux systèmes d’information de l’entreprise (extranet, intranet, Internet…). Couplé avec un service de sécurisation des accès, le certificat permet de remplacer le vulnérable login/mot de passe par une authentification forte. Parade au phishing, le certificat permet d’éviter les usurpations d’identité.

-     Pour signer électroniquement des documents (couplé avec une application de signature électronique). La signature électronique marque l’engagement d’une personne sur le contenu d’un document, grâce à celle-ci, l’intégrité du document et l’identité du signataire sont garanties.

-     Pour chiffrer des données échangées et ainsi garantir leur confidentialité.

Identifier

Le certificat électronique est une carte d’identité électronique, matérialisée sous forme de clé USB, d’une carte à puce ou un logiciel installé sur le poste utilisateur. Le certificat électronique permet de s’identifier de manière sécurisée sur Internet.
Sa légitimité est liée à l’Autorité de Certification qui le génère et à l’Autorité d’Enregistrement qui le délivre.

Protéger

En plus de l’authentification sécurisée de l’émetteur, le certificat permet également de s’assurer que le document reçu est identique au document initial.

En effet, avec un logiciel de signature, ou une application intégrée à un portail, le certificat permet de signer des documents d’un simple clic de souris. La signature électronique marque l’engagement d’une personne sur le contenu d’un document et grâce à celle-ci, l’intégrité du document et l’identité du signataire sont garanties.

Garantir

Les documents signés par un certificat CertEurope (remis en face à face par une autorité légitime et sur un support cryptographique clé USB ou carte à puce) sont opposables au tiers, en vertu des lois et décrets sur la signature électronique.

Exemple d’usages du certificat électronique :
– Bulletins de paies dématérialisés
– Contrats dématérialisés
– Bons de Commande dématérialisés
– Téléprocédures
– Applications métier spécifiques (Portails Bancaires, Fédérations Professionnelles…)